Mamie s'envoie en l'air

Publié le par Julie Wasselin

À l'éternelle jeunesse…

À l'éternelle jeunesse…

Elle vient parfois accompagner son petit-fils au club.
Elle est toute petite et marche avec une canne dont elle n’a pas vraiment besoin, mais qui lui sert à menacer les chiens et la population.
Elle roule aussi des yeux furibards et lorsqu’elle demande un siège, elle l’obtient illico.
Un jour elle m’entreprend, et, après avoir refait le monde d’une manière péremptoire, me dit qu’elle veut apprendre à monter à cheval.
Quasiment, c’est un ordre.
- Et pourquoi pas ?

J’ai beau prendre des gants longs comme le bras pour tenter de lui faire admettre que…
Comment lui dire qu’elle a vraiment passé l’âge, qu’elle est « cassante » et que sa souplesse l’a probablement abandonnée ?
Bon…
Devant une telle détermination, je fais venir le cheval le plus lymphatique de l’écurie et envisage une longe au pas avec du monde autour.
Par chance « Mamie » est moderne et ne porte que des pantalons.
Je la fais venir près de moi, à la gauche du cheval que l’on me tient prudemment. Puis, lui ayant mis une poignée de crins dans une main et posé l’autre sur le troussequin, je lui demande de me donner sa jambe gauche et lui explique qu’elle va devoir tirer sur ses bras au moment où je vais la soulever.
Elle est légère comme une plume, seulement… à force de déplacer des bottes de foin, je ne connais plus ma force et l’enlève avec un élan tel que « Mamie » atterrit à plat ventre de l’autre côté du cheval.
Il ne bronche pas, il en a vu d’autres.
Je suis sidérée par ce que j’ai fait, vraiment, et morte de rire à la fois.
Par chance, « Mamie » se relève intacte mais… furieuse. On le serait à moins.
Bien sûr, elle n’est jamais revenue.
Je l’ai imaginée, depuis, réfugiée derrière une tasse à thé, ce fragile rempart de l’existence et… des années.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anne charlotte 12/05/2015 13:39

Je m en souvien de celle ci
Sacrée Julie t envoie les mamies en l'air ...
Bisous